LES BLACKS ONT CHANGÉ D'APPROCHE

Les All Blacks, après 24 ans d'échecs répétés en Coupe du monde, ont quant à eux changé d'approche pour l'édition 2011 et remplacé leur stratégie du "match après match" par une logique de progression sur la durée du tournoi, dont le match de samedi face à la France constitue un jalon important. "Les All Blacks sont la meilleure équipe du monde... entre les Coupes du monde", dit un adage répandu dans le monde du rugby. Après 24 ans d'échecs répétés en Coupe du monde, les All Blacks ont changé d'approche pour l'édition 2011 et remplacé leur stratégie du"match après match" par une logique de progression sur la durée du tournoi, dont le match de samedi face à la France constitue un jalon important. "Les All Blacks sont la meilleure équipe du monde... entre les Coupes du monde", dit un adage répandu dans le monde du rugby.

"Avant la Coupe du monde 2007, notre philosophie était de nous concentrer sur un match à la fois. On le faisait dans nos tournées, avec succès. On ne parlait jamais de Grand Chelem, juste de l'adversaire suivant", raconte Graham Henry qui dirige la sélection depuis 2004. "Une Coupe du monde, c'est différent. Les équipes jouent à un niveau supérieur à leur niveau habituel, avec plus d'investissement mental et plus d'engagement physique. Il faut y être préparé. On ne peut pas l'être en se concentrant uniquement sur sa performance du jour. Il faut regarder ces événements. Ces événements se sont parfois mal terminés, dans la douleur parfois. On ne veut plus connaître cette douleur", explique-t-il

Sous-pages (1) : bedroom AUDE